L'exercice libéral du remplaçant

 Selon la convention de 2007, le remplaçant doit :

- justifier d'une activité professionnelle de dix-huit mois, soit un total de 2400 heures de temps de travail effectif, dans les six années précédant la date de demande de remplacement;

- avoir réalisé cette activité professionnelle dans un établissement de soins, une structure de soins ou au sein d'un groupement de coopération sanitaire tels que définis à l article 5.2.2 de la Convention Nationale.

Le remplaçant d'un infirmier placé sous le régime de la Convention Nationale est tenu de faire connaitre aux caisses son numéro d'inscription à l'Ordre des Infirmiers ainsi que l'adresse du cabinet professionnel dans lequel il assure son activité de remplaçant.

Il peut exercer où bon lui semble et avec l'infirmier de son choix.

Le mode d'exercice de l'infirmier ou de l'infirmière est salarié ou libéral. Il peut également être mixte (article R4312-13 du code de la santé publique).

 

Selon le Code de Déontologie des infirmiers :

 Art. R. 4312-83

Un infirmier ne peut se faire remplacer que temporairement par un confrère avec ou sans installation professionnelle. Dans ce dernier cas, et sans préjudice des règles relatives à l’assurance maladie, le remplaçant doit être titulaire d’une autorisation de remplacement, pour une durée d’un an renouvelable, délivrée par le conseil départemental de l’ordre auquel il est inscrit.

L’infirmier remplaçant ne peut remplacer plus de deux infirmiers en même temps, y compris dans une association d’infirmiers ou un cabinet de groupe.

Tout contrat de remplacement est transmis, par l’infirmier remplaçant et l’infirmier remplacé, au conseil départemental auxquels ils sont inscrits.

 Art. R. 4312-84

Durant la période de remplacement, l’infirmier remplacé doit s’abstenir de toute activité professionnelle infirmière, sous réserve des hypothèses de non-assistance à personne en péril et de demande de l’autorité en cas d’urgence, de sinistre ou de calamité, telle que mentionnée au second alinéa de l’article R. 4312-8.

 Art. R. 4312-85

Le remplacement d’un infirmier est possible pour une durée correspondant à son indisponibilité. Toutefois, un infirmier interdit d’exercice par décision disciplinaire ne peut se faire remplacer pendant la durée de la sanction.

Au-delà d’une durée de vingt-quatre heures, ou en cas de remplacement d’une durée inférieure à vingt-quatre heures mais répété, un contrat de remplacement doit être établi par écrit entre les deux parties et être communiqué au conseil départemental de l’Ordre. 

 Art. R. 4312-86

L’infirmier remplaçant qui n’est pas installé assure le remplacement au lieu d’exercice professionnel de l’infirmier remplacé et sous sa responsabilité propre.

L’infirmier d’exercice libéral remplaçant peut, si l’infirmier remplacé en est d’accord, recevoir les patients dans son propre cabinet.

 Art. R. 4312-87

Lorsqu’il a terminé sa mission et assuré la continuité des soins, l’infirmier remplaçant abandonne l’ensemble de ses activités de remplacement auprès de la clientèle de l’infirmier remplacé.

L’infirmier qui remplace un de ses collègues pendant une période supérieure à trois mois, consécutifs ou non, ne doit pas, pendant une période de deux ans, s’installer dans un cabinet où il puisse entrer en concurrence directe avec le confrère remplacé et, éventuellement, avec les infirmiers exerçant en association ou en société avec celui- ci, à moins qu’il n’y ait entre les intéressés un accord, lequel doit être notifié au Conseil Départemental de l’Ordre. Lorsqu’un tel accord n’a pu être obtenu, l’affaire doit être soumise au dit conseil qui apprécie l’opportunité et décide de l’installation. 
 

Honoraires 

L'infirmier remplaçant n'étant pas identifié, tous les actes effectués sont comptabilisés sur le compte de l'infirmier titulaire et font l'objet d'une rétrocession d'honoraires (pourcentage préalablement négocié entre le remplacé et le remplaçant).

A noter qu'aucune règle n'encadre le pourcentage retenu par le titulaire au titre des frais de fonctionnement du cabinet. Il est fait appel, dans ce cas, au bon sens, à la responsabilité et à l'honnêteté intellectuelle de part et d'autre.

Depuis le 1er avril 2017, l'infirmier remplaçant a la possibilité de demander sa propre carte CPS (Carte de Professionnel de Santé) auprès de son Conseil Départemental de l'Ordre Infirmier et ainsi a la possibilité de facturer lui-même ses actes, qui seront payés à l'infirmier remplacé. Ce dernier reversera à l'IDEL remplaçant le montant des honoraires dûs, moins la rétrocession.

Une fois votre autorisation délivrée vous pourrez demander votre carte CPS remplaçant en adressant formulaire demande de CPS remplaçant au conseil de l'ordre qui le transmettra revêtu de son tampon à l'ASIP, l'autorité qui fabrique les cartes.

 

Cumul emploi dans la fonction publique comme infirmière et effectuer des remplacements en libéral :

1/ Votre activité hospitalière doit être inférieure ou égale à 50% de la durée légale d’une activité à temps plein.

2/  Votre activité libérale ne doit pas concurrencer celle de votre employeur et nuire à votre assiduité au travail.

3/ Faire un courrier au directeur d’établissement demandant une autorisation de cumul d’activité.

L'établissement peut s’opposer à tout moment à la poursuite de votre activité libérale même si celle-ci a été autorisée, « dès lors que l’intérêt du service le justifie, que les informations sur le fondement desquelles l’autorisation a été donnée apparaissent erronées ou que l’activité en cause ne revêt plus un caractère accessoire » (décret 2 mai 2007, article 8).

4/ Obtenir une autorisation de cumul auprès de la Commission de Déontologie. 

 

Attestation du 31ème jour d'activité 

Depuis début 2017, il appartient à chaque nouveau infirmier remplaçant d'envoyer l'attestation du 31ème jour d'activité à la CGSS (dès lors qu'il a effectué 31 jours d'activité effectifs) afin de procéder à son affiliation à l'URSSAF. Il sera ensuite redevable de cotisations trimestrielles durant tout son exercice libéral. 

 Attestation 31 ème jour d'activité libérale pour le remplaçant.